La géophysique étudie à l'aplomb d'un terrain un paramètre physique donné, ceci en fin d'informations sur les structures qui sont intimement liées à ce paramètre ou bien, et dans ce cas on parlera de géophysique appliquée, afin de prospecter un sous-sol pour en déduire la présence d'hydrocarbures ou la concentration de minerais. La spécificité de Gravimep dans le domaine de la géophysique appliquée est la localisation des cavités souterraines et, aussi plus globalement, de toute anomalie du sous-sol en analysant les variations des densités qui apparaissent en surface, précisément liées aux variations locales de la pesanteur terrestre. 
 
Pour relever ces anomalies l'instrument utilisé est le gravimètre. Depuis une trentaine d'années les progrès techniques dans ce domaine ont abouti à des gravimètres capables de mesurer (voir notre dossier "microgravimétrie") des variations de plus en plus faibles de la pesanteur, de l'ordre de quelques microgals. Ceci à permis de réaliser des études dites microgravimétriques (ou de haute précision) avec pour objectifs des cibles de sub-surface de plus en plus fines. 
 
De la balance d'Eötvös aux gravimètres actuels, les possibilités d'applications au domaine de la géophysique ont été accrues de manière considérable. 
 
Avec le développement de progiciels adaptés, les différents calculs appliqués, soient ceux de l'exploitation ou ceux des interprétations, sont devenus réalisables avec des hypothèses différentes, alors qu'ils nécessitaient avant des moyens importants et des délais très longs. 
 
Aujourd'hui avec le complément des autres méthodes d'auscultation, GRAVIMEP étant son offre au sein d'un service géophysique par imagerie.  
 
Grâce à ce service, nous pouvons localiser des réseaux enterrés (eau, gaz...), détecter aussi des structures ou objets enfouis (cuves, fondations), ausculter du béton (fissures, armatures), détecter des anomalies dans le sol (hétérogénéités, infiltrations d'eau...) le tout par imagerie radar (Géoradar).  
 
Parmi ces méthodes est comprise la méthode électromagnétique dite EM31 utilisée dans le but de détecter des structures enterrées généralement. Mais aussi l'électro-magnétomètre EM61 et le magnétomètre GSM pour la détection de métaux dans le sol lors d'une recherche pyrotechnique (engins de guerre, obus, munitions...)